Search
Close this search box.

5 étapes pour un calcul d’EBE efficace dans votre entreprise

Sommaires

Introduction : comprendre l’importance de l’EBE pour votre entreprise

Arriver à comprendre et à interpréter les résultats de son entreprise de manière concrète est une préoccupation majeure pour tout entrepreneur. Cela lui permet de juger de la viabilité de son entreprise, et d’appréhender le futur avec plus de confiance. Parmi les nombreux indicateurs utilisés pour cela, l’Excédent Brut d’Exploitation (EBE) est sans aucun doute un des plus significatifs.

L’EBE sert en quelque sorte de boussole pour les chefs d’entreprises, en brillant par sa simplicité de compréhension et de calcul. L’EBE met en lumière la somme générée par l’activité courante de l’entreprise, sans prendre en compte ni les charges financières ni les charges exceptionnelles et encore moins les éléments fiscaux. Il est essentiel pour définir la capacité de l’entreprise à financer les investissements, à rembourser les emprunts, et selon le cas, à permettre le versement de dividendes aux actionnaires. La suite de cet article vous guide pas à pas sur la méthodologie à adopter pour le calcul efficace de l’EBE dans n’importe quelle entreprise.

Étape 1 : identifier les revenus

La première étape du calcul de l’EBE consiste à identifier l’ensemble des revenus générés par l’entreprise. Cela comprend essentiellement les ventes de biens ou services, mais également d’autres éléments selon le type d’activités. Citons par exemple, les loyers encaissés, les revenus d’intérêts, les subventions éventuellement reçues, mais aussi la revente d’immobilisations financières. Ces éléments sont tous comptabilisés dans le compte de résultat de l’entreprise. Il est impératif de bien maîtriser cette segmentation des revenus, car une mauvaise classification pourrait fausser le calcul final de l’EBE.

Étape 2 : déterminer les charges d’exploitation

Après le calcul des revenus, la seconde étape du calcul de l’EBE concerne l’évaluation détaillée des charges. Les charges d’exploitation sont toutes celles qui sont directement rattachées à l’activité courante de l’entreprise. Cela inclut, entre autres, les salaires, les achats consommés, les impôts et taxes, l’amortissement et les provisions. Le fait de bien distinguer les charges d’exploitation des autres charges (financières ou exceptionnelles) est important, car seules les premières interviennent dans le calcul de l’EBE.

Étape 3 : prendre en compte les subventions d’exploitation

Les subventions d’exploitation représentent souvent une part importante des revenus pour certaines entreprises. Il s’agit d’aides financières qui peuvent être octroyées par l’État, les collectivités locales ou encore d’autres organismes publics ou privés. Elles sont destinées à soutenir le développement de l’entreprise ou encore son implantation dans certaines zones géographiques.

Ces subventions d’exploitation sont comptabilisées en produits d’exploitation dans le compte de résultat de l’entreprise, exactement comme les revenus générés par l’activité courante. Par conséquent, elles doivent être prises en compte dans le calcul de l’EBE, en étant ajoutées aux revenus. À ce titre, elles peuvent modifier de manière significative le montant final de l’EBE.

Étape 4 : intégrer les variations de stocks

Cette quatrième étape de calcul de l’EBE revêt une importance particulière pour les entreprises dont l’activité dépend fortement des stocks. C’est le cas notamment des entreprises de production et de commerce. En effet, les variations de stocks, qu’elles soient positives ou négatives, peuvent avoir un impact majeur sur le résultat de l’entreprise.

Ainsi, une augmentation du stock de marchandises, matières premières ou produits finis (si le stock final est supérieur au stock initial) entraîne une augmentation de l’EBE. À l’inverse, une diminution de ces stocks (si le stock final est inférieur au stock initial) entraîne une diminution de l’EBE. Il est donc judicieux d’optimiser le niveau des stocks pour avoir le meilleur rendement possible.

Étape 5 : calculer l’EBE final

Une fois les quatre étapes précédentes menées à bien, la dernière étape du calcul de l’EBE est relativement simple. Il suffit en effet de soustraire l’ensemble des charges d’exploitation des revenus, puis d’ajouter les subventions d’exploitation et enfin de prendre en compte les variations de stocks.

Le résultat affiché, qu’il soit positif ou négatif, donne une vision précise de la profitabilité globale de l’entreprise. Un EBE positif signifie que l’entreprise génère suffisamment de bénéfices pour couvrir ses charges opérationnelles, faire face à ses obligations financières et réaliser des investissements. Un EBE négatif, en revanche, alerte sur les difficultés financières que l’entreprise peut être amenée à rencontrer. En somme, l’EBE révèle la véritable force économique de l’entreprise.

Conclusion : pourquoi l’EBE est essentiel pour votre entreprise ?

L’EBE est également un indicateur clé pour les investisseurs, les prêteurs et les partenaires commerciaux, car il permet d’évaluer la solidité financière d’une entreprise et sa capacité à rembourser ses dettes, à investir dans son développement et à distribuer des dividendes.

Après ces 5 étapes pour calculer l’EBE, il est facile de saisir l’importance de cet indicateur pour toute entreprise. L’EBE est une mesure de la rentabilité de l’activité opérationnelle de l’entreprise, indépendamment de sa structure de financement et de sa politique d’investissement, d’où son intérêt.

De manière plus globale, l’EBE est essentiel, car il permet d’avoir une vision claire de la capacité de l’entreprise à générer suffisamment de ressources propres à partir de son activité courante pour couvrir ses dépenses opérationnelles, réaliser des investissements, rembourser ses dettes et éventuellement distribuer des dividendes à ses actionnaires. Un outil donc précieux pour la prise de décision en matière de gestion et de stratégie d’entreprise, en montrant de manière transparente l’équilibre financier de l’entreprise. Il est sûr que désormais, vous ne regarderez plus l’EBE comme avant, car maintenant, vous en comprenez toute l’importance.